Vous êtes ici : Accueil > Filières et Territoires > Protéi-NA : le plan protéines Nouvelle-Aquitaine

Protéi-NA : le plan protéines Nouvelle-Aquitaine

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La 1ère région agricole d'Europe se dote d'un plan Protéines ambitieux : Protéi-NA !

"Protéi-NA consiste à réduire notre dépendance aux importations de soja, améliorer l'autonomie fourragère et protéique d'un maximum d'exploitations d'élevage de notre région et développer les légumineuses à destination de l'alimentation humaine.


Protéi-NA  est la concrétisation d'un travail collectif démarré en 2018, de complémentarité entre filières animales et végétales, porté par la Chambre régionale d'agriculture Nouvelle-Aquitaine, la DRAAF, la Région Nouvelle-Aquitaine et l'ensemble des partenaires, des instituts et des organismes amont et aval.


Protéi-NA est une déclinaison régionalisée du plan de relance national fléché sur les protéines végétales.


Protéi-NA c'est la prise en compte de tous les leviers nécessaires pour atteindre nos objectifs : la recherche variétale, l'expérimentation, le transfert, l'accompagnement des producteurs, la gestion des cultures, la collecte, le stockage et enfin la valorisation dans nos filières régionales.


Protéi-NA est  un projet d’avenir pour la Nouvelle-Aquitaine qui renforce la nécessité :

  • de sécuriser nos exploitations dans cette orientation
  • d’apporter une réponse durable aux besoins de production
  • d’accompagner les mutations auxquelles l’agriculture  est confrontée".


Christian DANIAU et Guy ESTRADE, Présidents du comité de pilotage Protéi-NA

Pourquoi un plan protéines régional ?

La France et l’Union Européenne sont fortement dépendantes d’importations de protéines végétales, principalement du soja d’Amérique du Sud. En effet, l’élevage français a une dépendance protéique d’environ 37 % (Source : Terres Univia pour la campagne 2017-2018).

Il est nécessaire de réduire cette dépendance pour répondre aux enjeux auxquels fait face l’agriculture aujourd’hui. Ainsi le plan protéines régional a pour objectifs :  

 

La recherche de ces objectifs se fait en ayant comme visée finale l’amélioration des résultats économiques des exploitations agricoles.


Ces enjeux sont majeurs pour la région Nouvelle-Aquitaine, qui comprend à la fois de grandes zones d’élevage et des zones de grandes cultures avec des potentialités de développement pour les plantes riches en protéines.

Depuis 2018, une démarche collective a été lancée par le Conseil régional, la DRAAF, la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine et les partenaires de la filière. Les différents acteurs ont mené un travail de réflexion de l’amont à l’aval pour tendre vers une plus grande autonomie protéique régionale.

Quels financements ?

Le financement des projets qui s’inscrivent dans Protéi-NA se fait via des appels à projets régionaux et nationaux. Lors du dernier comité de pilotage (octobre 2020), la Région, l’Etat et la profession ont exprimé leur souhait de lancer un Appel à Manifestations d’Intérêt afin de faire émerger des projets régionaux qui contribueront à ce plan Protéi-NA et de les orienter vers les meilleurs dispositifs d’accompagnement.

consulter l'AMI sur le site de la DRAAF

consulter l'AMI sur le site du Conseil régional

Qui sont les acteurs impliqués ?

Protéi-NA est coordonné par la Chambre régionale d’agriculture (CRANA) et géré par un comité de pilotage composé des pouvoirs publics (Etat et Région) et des acteurs de la filière amont et aval en région Nouvelle-Aquitaine. 

 

Quelle mise en oeuvre ?

La question de l’autonomie protéique se pose à l’échelle d’une exploitation agricole, quelle que soit sa production (végétale ou animale) et à l’échelle d’un territoire (création et structuration de filières). Protéi-NA est la déclinaison de l’ensemble des complémentarités entre productions animales et végétales à l’échelle de la région Nouvelle-Aquitaine.

Protéi-NA se décline en 6 axes :

Axe 1 : Générer des actions de recherche et développement
Axe 2 : Produire des références techniques et économiques
Axe 3 : Développer la structuration de filières
Axe 4 : Favoriser les investissements nécessaires au développement des cultures, le triage, le stockage et la transformation
Axe 5 : Accompagner les producteurs vers plus d’autonomie protéique
Axe 6 : Communiquer et mettre en avant la dynamique du plan protéines

Contact